Road trip sud de Salta (la vallée Calchaquiès)

  Salta la linda! Tout juste descendus du bus, nous sommes reçus sur la place centrale par une fanfare. Whaou!!! C’est pour nous?! Quel accueil! Mais non… Nous sommes le […]

 

Salta la linda! Tout juste descendus du bus, nous sommes reçus sur la place centrale par une fanfare. Whaou!!! C’est pour nous?! Quel accueil! Mais non… Nous sommes le 9 juillet et c’est la fête de l’indépendance. On prend donc le temps de boire un café sur une terrasse ensoleillée pour écouter les musiciens jouer en rang face à des personnes en habits traditionnels (on a pas trop compris qui ils étaient…).

Remis de nos émotions et bagages déposés, nous partons à la recherche d’une voiture de location. En ce jour férié on espère trouver quelque chose d’ouvert. On tombe sur Patrick, un français (comme vous vous en doutez de part son prénom) installé içi depuis 25 ans. Il nous fait un road book avec les spots les plus connus et ceux qui ne sont pas notés dans les guides mais qui valent le coup.

Le lendemain matin, 9h, sur le pied de guerre, on charge « el coche » et c’est parti pour notre road trip de 5 jours!

 


Afficher Boucle sud de Salta sur une carte plus grande

 

Jour 1   Salta – Payagosta – La Poma

 

On prend la route, un peu inquiet : un brouillard à couper au couteau à pris possession de la ville et de ses alentours.. Dès que nous quittons la route principale pour attaquer notre ascension, le ciel se dégage d’un coup : plus un nuage!

Les yeux écarquillés, nous passons la quebrada de Escoipe. A 40km/h (difficile d’aller plus vite vu l’état de la route..), nous entamons la « Valle Encantado » qui mérite bien son nom jusqu’à la Piedra del Molino culminant à 3348m.

 

Cliquez sur les images

 

Arrive subitement le « Parque Nacional de los Cardones ». Nous faisons un aller-retour d’une vingtaine de kilomètres par le sentier conseillé par Patrick au niveau de la Recta Tintin en direction de Séclantas.

 

Cliquez sur les images

 

Puis nous rejoignons Payogasta pour acheter de quoi se faire un sandwich et déjeuner sur un banc de la place centrale face à la montagne.

Cliquez sur les images

 

On reprend la route direction la Poma, par la fameuse route nationale 40, la route la plus longue du pays qui le traverse entièrement du nord au sud. Les vastes plateaux arides laissent bientôt la place à des montagnes multicolores qui surplombent le rio quasiment sec. Rio est le nom donné aux courts d’eaux, qu’il s’agisse d’une rivière ou d’un fleuve.

On arrive à La Poma en fin de journée, avec la forte impression d’être au bout du monde. On prend une chambre dans un des deux hôtel du village et allons à la douche quasiment directement, le chauffe eau extérieur mis en route avec du bois n’étant en marche que 20mn..

 

Cliquez sur les images

 

 

 Jour 2   La Poma – Cachi – Séclantas

 

On reprend la route en sens inverse pour s’arrêter à « El Puente del Diablo ». Un sentier caillouteux  nous mène au travers des gorges.

 

Cliquez sur les images

 

A plusieurs endroits du trajet on a du mal à imaginer les rios en saisons de pluies. On peut voir le niveau que peut atteindre l’eau avec les traces sur les roches et certaines route sont forcément coupées en été  (saison des pluies) car les rios traversent certaines routes. On suppose que c’est ce pourquoi les locaux ont tous de gros 4×4.

Ensuite direction Cachi, Jess est un peu frustrée de ne pas pouvoir s’arrêter tous les 100 m, la largeur de la route ne le permettant pas.

Cachi est une petite ville typique du coin, toujours la même structure, une place centrale avec des jeux pour enfants, des espaces verts et quelques rues autour. Les gens vivent sur ces places, les enfant apprennent à faire du vélo, les anciens se retrouvent pour discuter ou encore les jeunes couples viennent roucouler.

 

Cliquez sur les images

 

L’après midi, on profite un peu moins des paysages, Jess commençant à ne pas se sentir très bien. On arrive à point nommé à Séclantas, cette fin d’après midi et ce soir elle ne fera qu’un avec les toilettes de l’hôtel….

 

Jour 3 et 4   Séclantas – Cafayate

 

Merci smecta, tiorfan et ercefuryl, nous pouvons reprendre la route! Passant de larges pleines arides a de verdoyants cols montagneux, nous arrivons aux abords d’Angastaco où commence la Quebrada de las Flechas.

 

Cliquez sur les images

 

Puis Cafayate, le pays du vin! Nous en profitons pour visiter le musée de la vie et de la vigne et surtout la bodéga Nanni, producteur de vins organico (simili bio..), suivi d’une dégustation.

Nous descendons également jusqu’aux ruines de Quilmès, petite balade au travers des rochers pour aller jusqu’à plusieurs points de vue dominant toute la vallée.

 

Cliquez sur les images

 

Jour 5  Cafayate – Salta

 

Nous partons vers 13h de Cafayate pour Salta via la Quebrada de las Conchas.

 

Cliquez sur les images

Généreux, nous partageons notre déjeuner avec un petit oiseau sur le bord de la route, puis nous nous arrêtons à la Garganta del Diablo.

Cliquez sur les images

 

La faune du trajet

 

 

Le plus marquant : sur quasiment toutes les routes des bancs de centaines de perroquets se cachent dans les arbres et font un vacarme terrible.

 

Cliquez sur les images