Road trip 2 : de Salta à la frontière bolivienne

  Nous passons 2 jours à Salta à flâner dans les rues et à profiter de la terrasse de la guest house.   Cliquez sur les images   Puis pour […]

 

Nous passons 2 jours à Salta à flâner dans les rues et à profiter de la terrasse de la guest house.

 

Cliquez sur les images

 

Puis pour nos derniers jours en Argentine, on repart sur la route à l’attaque de la Quebrada de Humahuaca!

 

 

1ère étape  : emprunter la route de la forêt (la route 9) pour se rendre à Purmamarca

 

Purmamarca est un petit village confiné au fond de l’étroite vallée de la montagne aux 7 couleurs.

Arrivés à destination sur les coups de midi, nous rencontrons quelques difficultés à trouver un hôtel. Après avoir essuyé quasiment 10 refus, nous trouvons enfin une chambre de libre, hors budget, mais libre…. Et oui, on est en pleines vacances d’été pour les argentins et ce coin est une de leur destination favorite.

Rassurés d’avoir un toit pour la nuit, nous partons faire une promenade dans les montagnes alentours pensant échapper à la foule. Nous nous apercevons vite que la balade en question est un passage obligatoire pour tous les touristes, mais les paysages sont (encore une fois) magnifiques.

 

Cliquez sur les images

 

 

2ème étape : de Purmamarca à Humahuaca

 

 Cliquez sur les images

 

 

Humahuaca

Petite ville un peu moins envahie par le tourisme que Purmamarca, Humahuaca garde son authenticité avec ses rues pavées et ces habitants andins au teint buriné et aux vêtements de couleur.

 

 Cliquez sur les images

 

3ème étape : de Humahuaca à Iruya

 

Et c’est parti pour 50 km de piste à 20 km/h avec quelques pointes à 30km/h. Whaooooo!!!!

 

 Cliquez sur les images

 

 

Iruya

 

Patrick le loueur de voiture, nous annonçait un village perdu au bout du monde, c’est bien ça!

Içi on fait sécher sa viande sur le fil à linge. On se retrouve sur un flan de colline pour faire abattre ses moutons et on repart avec la bête dépecée sur le dos. On passe au travers des canyons et des rochers avec ses chevaux ou ses chèvres  pour aller d’un village à l’autre car tous ne sont pas accessibles en voiture. Içi la place centrale abrite un marché, un vrai, où l’on vient acheter ses vêtements, ses casseroles ou encore ses outils. Et en fin de journée le vendredi du marché, tout le village se réuni sur la place pour un bingo géant.

Içi, à près de 3000m, au moindre effort (tel que faire 3 pas….) on a quand même un peu du mal à respirer, contrairement aux habitants. Notre corps et surtout notre coeur n’est pas habitué.

Mais içi on est bien….

 

Cliquez sur les images

 

 

4ème étape : La Quiaca et le passage en Bolivie

 

Trajet un peu long jusqu’à la frontière, c’est plat, il n’y a rien, sauf quelques vaches et lamas et des tempêtes de sables. Pire que du brouillard on ne voit pas à 5 mètres à certains endroits. L’arrivée à la Quiaca ets un peu déprimante, on se croirait dans une ville fantôme, Tarantino pourrait y tourner l’adaptation du « cimetière du diable ».

Après s’être tromper de station pour rendre la voiture, on se dirige vers la frontière, le passage en Bolivie est un peu bordélique mais on trouve facilement le terminal de bus. Départ pour Tupiza dans 30 mn!