Paraty (du 18 au 20 juin 2013)

Aujourd’hui nous retournons sur le continent. La dame de la pousada nous conseille d’attendre le ferry qui part vers 10h au lieu de 9h mais est bien plus économique. Ok, […]

Aujourd’hui nous retournons sur le continent. La dame de la pousada nous conseille d’attendre le ferry qui part vers 10h au lieu de 9h mais est bien plus économique. Ok, on n’est pas à 1 heure près. Le trajet en ferry est tout tranquille, toujours les mêmes paysages luxuriants (n’entendez aucune lassitude dans ces termes, l’émerveillement est toujours là!).

Débarqués à Angra dos Reis, accompagnés des bonnes odeurs de la mer, nous rencontrons deux jeunes hommes qui prennent le même bus que nous. Ils voyagent au Brésil depuis deux mois et prennent quelques mois de plus pour faire l’Amérique du Sud. Nous on est encore tout frais, pas vraiment tannés par le voyage donc on écoute leurs expériences brésiliennes.

Arrivés à Paraty vers 15h, nous partons à la conquête de la pousada! Pas encore biens callés dans notre stratégie pour chercher nos logements, on constate qu’on a encore quelques progrès à faire en la matière. Pour l’instant on passe beaucoup trop de temps quand on regarde sur internet et la recherche sur place est un peu bordélique. Ca viendra, on est parti depuis à peine une semaine! Le budget maxi décidé nous frappons à quelques portes avant de tomber sur la pousada do Sono. La chambre est simple mais correcte et dans notre budget.

Nos sacs à peine jetés dans la chambre on part faire le tour du centre historique. Attention aux chevilles, j’en connais pas mal qui se ferait une entorse en 2mn… Les rues sont pavées de morceaux de pierre plats, ronds, droits, de travers, petits, gros et aucun n’est posé à la même hauteur!  Au delà des pavés, le centre est vraiment joli : des petites maisons aux façades blanches et aux portes et fenêtres colorées. Très mignon mais un peu « jet set » quand même, on suppose être dans le petit St Trop’ brésilien.

Dès notre arrivée au Brésil nous avons plusieurs fois entendu parler du jus d’açai, très à la mode içi, il s’agit de baies rouges parait-il hyper-vitaminées, anti-oxidantes. Nous profitons d’une terrasse  ensoleillée pour y gouter. Revigorés par cette boisson, nous nous dirigeons vers la rodoviaria pour s’occuper du trajet jusqu’à Curitiba. Après quatre aller retour entre le centre ville et la gare, on fini par comprendre que les agences ne sont pas très conciliantes (elle demande 20 Rs pour donner les horaires de bus!) et qu’il est impossible de prendre un trajet avec une escale en une fois. On sera donc obligés d’acheter notre billet jusqu’à Sao Paulo puis acheter le second billet Sao Paulo – Curitiba sur place, on verra plus tard…

Nous finissons la journée par un verre dans un bar très sympa (le Tapioca) et dinons dans un resto plutôt classique comme partout à priori dans le sud du Brésil (stroggonof, risoto, moqueca) quasiment tout les resto croisés depuis Rio proposent tous le même type de carte.

Le lendemain, après un très bon petit-dej à la pousada (gâteau & confitures maison) et une bonne nuit de sommeil (pourtant vu le bruit hier on ne pensait pas…) nous nous rendons encore à la gare routière pour trouver un bus pour Trindad. Le prochain étant dans 1 h on en profite pour prendre un expresso en attendant. Après une grosse heure de trajet dans la foret, le bus s’arrête au bout d’un chemin qu’on suppose mener sur les plages. Effectivement il faut suivre ce chemin et passer entre les maisons pour enfin arriver sur une très belle plage, on la longe durant 30 min et s’arrête vers des rochers élimés qui sont posés sur le sable. Autour de nous, encore et toujours les montagnes vertes se jettent directement dans la mer. Après que Vincent ait pris sont premier coup de soleil, on se rend sur une plage voisine et on se pose pour boire un jus de fruit et manger une pizza (qui en fait est une sorte de bugne salée remplie de mozza, tomates et herbes). On traverse ensuite un bras d’eau pour aller à la plage suivante en prenant un petit chemin similaire à ceux d’Ilha grande (on n’avait presque plus mal au jambes…). De retour à l’arret de bus à 15h, on attend qu’il arrive…  à16h…. C’est pas grave, on est pas pressés. Le soir après notre apéro on va manger à coté de la pousada des petites pizzas pas mauvaises.

Le jeudi matin, une nouvelle visite de la ville pour que Jess puisse mitrailler un petit peu. La balade jusqu’au fort de Paraty nous permet de bien nous mettre en jambes dès le réveil. Nous continuons notre promenade dans la ville, et mangeons sur une petite place très agréable. Vers 15h nous retournons à la gare après avoir récupérer nos sacs à la pousada, pour attendre notre bus jusqu’à Sao Paulo soit notre 1er trajet de nuit du voyage. Le voyage se passe plutôt bien hormis la conduite toujours très active du chauffeur, qui s’est quand même arrêter en cours de route pour demander son chemin?!, et une petite fille juste derrière nous qui s’est mis à hurler pendant 30mn à 2h du mat!