Le lac Titicaca, côté péruvien

  Adios Bolivia, ola Perù! Et surtout : Salut Muriel et Dorian!!!!!! Deux mois et demi qu’on est partis, on va revoir des têtes connues! Et pas n’importe lesquelles, s’il […]

 

Adios Bolivia, ola Perù! Et surtout : Salut Muriel et Dorian!!!!!!

Deux mois et demi qu’on est partis, on va revoir des têtes connues! Et pas n’importe lesquelles, s’il vous plait!

Nous passons donc la frontière péruvienne et débarquons à Puno avec hâte de retrouver nos compagnons de voyages pour les jours à venir. Jess va retrouver sa copine pour faire plein de calins et de pia-pia, Vincent va se trouver un camarade de jeu de foot (via le net…) et parler cuisine des heures durant. Cool!!!

 

Dès le lendemain nous embarquons sur notre rafiot de la journée à destination des îles flottantes et Taquile. Nous sommes accompagnés de Miguel le guide, de canadiens et d’américains qui manifestement doivent avoir un sérieux problème d’ouïe….. Les 4 heures aller-retour ont pour le coup été un peu longues, accompagnées sur la fin d’une légère envie de les faire taire les amerloques… Ca confirme que notre capacité à la socialisation est parfois limitée… Pour les expéditions au-delà de 5/6 personnes ça ne nous convient pas trop…

Quoi qu’il en soit, ces bruyants voyageurs n’ont pas réussis à entacher cette belle journée ensoleillée entre potes sur le lac!

 

Les îles flottantes (ou îles Uros)

 

Cliquez sur les images

 

Ok les îles flottantes sont devenues très très très touristiques. Accueillis par des chants et chorégraphies (« Vamos a la playa », ho, ho, hohoho!!!!) on se demande si Mickey et Donald ne vont pas sortir des paillotes…. Mais non, on voit 3 ou 4 générations de femmes (de la matriarche  à la poignée de main déterminée à la petite dernière toute timide) contribuer par le biais du tourisme à faire vivre leur famille pendant que ces messieurs travaillent à la pêche ou à la ville.

 

Il n’en reste pas moins que la structure de ces îles est unique et surprenante. Enchevêtrement de plusieurs couches de roseaux, elles ont une durée de vie allant jusqu’à 60 ans.

 

  Isla Taquile

 

Cliquez sur les images