Détente à Pondichéry et Mamallapuram

Pondichery   Nous arrivons à Pondichery le 1er jour du Pongal. Cette fête, qui célèbre la récole durant 3 jours, est un spectacle remarquable de la vie en période de […]

Pondichery

 

Nous arrivons à Pondichery le 1er jour du Pongal. Cette fête, qui célèbre la récole durant 3 jours, est un spectacle remarquable de la vie en période de fêtes : des Kolams sont dessinés devant chaque maison, les femmes se lèvent tôt pour préparer les repas et s’habiller pour le puja (cérémonie d’offrandes), les familles s’offrent des cadeaux, etc… Pongal étant une fête plutôt rurale, on loue un scooter pour aller se perdre dans les villages alentours. Régulièrement interpellés par des enfants,  c’est l’occasion de s’arrêter pour discuter avec eux (ou tout du moins échanger…). Ponctuée de « hello » et de « happy Pongal » de la part des habitants, la balade est un vrai plaisir!

 

 Cliquez sur les images

 

Les jours suivants nous profitons de l’ambiance détendue de « Pondy ». Notre guest house, la Swades GH, est idéalement située dans le quartier musulman à quelques mètres des commerces et du quartier français. Le muesin rythme nos journées (surtout l’appel de 5h du mat’ sous la fenêtre) pendant lesquelles nous trainons sur la terrasse souvent en compagnie de Françoise, Bruno et Muriel, des voyageurs un peu amoureux de l’Inde et on les comprend… Belle rencontre!

Quand on ne refait pas le monde en compagnie de nos voisins de chambrées, on parcourt la ville, allant du temple à la cathédrale, de l’ashram d’Aurobindo au surprenant marché central. Ancien comptoir français aux façades quelque peu défraichies, Pondy évolue dans une ambiance particulière prompte à la flânerie et aux rencontres. Par exemple, assis à la terrasse d’un café, un indien engage la conversation avec nous. 2h passent, on discute toujours…. Prof de yoga il nous explique un peu son « art », son pays, ses croyances entre l’hindouisme, les gourous et l’astrologie.

 

 Cliquez sur les images

 

 

Mamallapuram

 

Pour terminer notre trop brève découverte de l’Inde du Sud, on se « pose » sur cette plage de pêcheur en compagnie de Françoise et Bruno, des « habitués » de la bourgade. Les terrasses des hôtels ont vue sur la plage, les journées sont comblées par un spectacle tranquille et continu des pêcheurs en pleine action, des vaches qui se baladent ou encore des gitans qui essayent de vendre quelques breloques.

 

 Cliquez sur les images

 

Face à la mer, le Temple du Rivage se teinte d’ocre au soleil couchant. Les temples, parsemés dans la ville sont tout aussi intéressants que les innombrables sculpteurs qui taillent la pierre sur le bord des routes.

 

  Cliquez sur les images

 

Entre les balades sur la plage et dans la ville, on passe du temps au Good Luck, un petit resto à l’ambiance familiale tenu par Diva, un ami de Françoise et Bruno. L’accueil est chaleureux au possible : Diva est adorable et Kuty, la cuisinière, est un amour de bonne femme qui ne lésine pas sur les sourires et les embrassades. La barrière de la langue n’étant pas un problème en cuisine, elle vient régulièrement chercher Vincent pour lui donner des cours de cuisine improvisés. Ce petit resto est (pour l’instant) la découverte du voyage, on a jamais été aussi bien qu’ici!

 

 Cliquez sur les images