3 mois en Océanie

  Étape 2 l’Océanie ! Cette fois la page se tourne sur ce chapitre avec une petite hâte. Celle d’arriver en Asie! Nous sommes tombés sous le charme de la […]

 

Étape 2 l’Océanie !
Cette fois la page se tourne sur ce chapitre avec une petite hâte. Celle d’arriver en Asie! Nous sommes tombés sous le charme de la Polynésie, mais les kilomètres parcourus ont été plus difficile en Australie qu’en Nouvelle-Zélande.

 

 

En chiffre

– 23h d’avion

– des centaines d’heures de voiture

– 9150 km en van et 250 km (à peu près ) en 205!!! merci philippe

– 29h de bateau

– 14 « maisons »

– quelques kilos en plus au début et un peu moins après … peut être?

– 4 tampons sur le passeport (seulement!!)

– des centaines de kangourous vus (dont la moitié morts sur le bord des routes)

– des dizaines de nouveaux animaux

–  5 adoptions prévus: un bébé mouton, un koala, un « fuck », un surfeur (pour Jess) et sa blonde (pour Vincent)

 

Pourquoi il faut aller en Polynésie?

DSCN3484

 

On a aimé: être au milieu d’une carte postale,  voir Nelly et Philippe (et Hina et Puduc), les poissons à observer et à manger, les baleines, la gentillesse des tahitiens bref TOUT.

On a moins aimé: les prix carrément élevés, même si pour nous grâce à Nelly et Philippe l’addition était BEAUCOUP moins salée.

 

Pourquoi il faut aller en Nouvelle-Zélande?

DSC02546

On a aimé: Rehab le van, la multitude de paysages grandioses, les glaciers, le doubtfull sound, rotorua, la pêche à la mouche.

On a moins aimé: conduire tout seul (pour Vincent), les températures (le temps moyennement clément), peu de culture Maori hormis pour des spectacles.

 

Pourquoi il faut aller en Australie (mais pas sur qu’on y retourne) :

DSC03152

 

On a aimé: Melbourne et surtout la famille Césari, Sydney et surtout la famille Sanhard, les blue mountains, kangaroo island, myall lake, la proximité et la découverte de la faune.

On a moins aimé: le coût de la vie en général, les kilomètres qui ne servent à rien entre chaque destination, la météo des 2 premières semaines, le pays en lui même……

En gros, on a moins aimé l’Australie tout court…. Pas de regret mais une certaine déception. Il faut dire que ce pays fait partie des destinations « mythiques » dont on entend parler depuis toujours. En bons touristes de base nous avons commis L’ERREUR irrémédiable : nous sommes venu sur ce territoire avec des images et des idées préconçues en tête. Résultat, quand on a une image trop belle d’un pays, il se peut qu’on soit déçu…

Pour nous l’Australie c’était le pays de la liberté, de la « cool attitude », des grands espaces, des paysages grandioses, des aborigènes, du surf, des kangourous! Oui, l’australien est « cool ». Sauf qu’il est tellement « cool » qu’il en devient presque superficiel, lui et son mode de vie basé sur la surconsommation. Oui, c’est le pays des grands espaces. Sauf que les espaces sont tellement grands que la route est limite longue entre deux endroits intéressants. Oui, les paysages sont beaux mais quand on vient d’Amérique du sud, de Polynésie et de Nouvelle-Zélande, on a vu mieux… Oui, c’est le pays des aborigènes. Sauf que NON! C’était leur pays, mais après qu’on ai enlevé leurs enfants pour les élever, qu’on les ai traqués et empêchés de suivre leurs croyance, il reste quelques alcooliques qui tentent de survivre dans la rue. Par contre c’est bien le pays du surf et les plages sont vraiment sympa. Et la faune est exceptionnelle, partout les animaux sont à peine à quelques centimètres de nous.

Cela reste notre opinion après 5 mois de voyage, peut-être qu’un jour nous retounerons en Australie avec moins de préjugés et que notre ressenti sera différent.